LA FEKM GAGNE SON PROCÈS

19.04.2019

Suite à des échanges entre Richard Douieb, des cadres de la FEKM, et Mickael KAMGA, sur un profil privé Facebook, Mickael KAMGA, a assigné en justice: Richard DOUIEB, Julie GUILLORIT, Gilles HASSINE, Mickael OBADIA, Benjamin VALENSI.
Pour rappel, M.KAMGA a été radié de la FEKM en 2013, après être passé en commission disciplinaire pour avoir omis de régler la plupart de ses licences.
Décision du Tribunal
Le 21 Février 2019, le tribunal de Nice, dans sa conclusion a débouté M.KAMGA et relaxé tous les membres de la FEKM.

« Chacun pourra constater par soi-même que les propos que Monsieur KAMGA considéraient comme diffamatoires : la valeur et les conditions de son passage du 4ème Dan par la FFKDA, la radiation de son association à la FEKM, tous les propos tenus par les cadres de la FEKM et poursuivis qui ont été listés dans le jugement, n’ont pas porté atteinte à la considération ni à l’honneur de Monsieur KAMGA. Ils sont donc acceptables comme tels et Monsieur KAMGA a définitivement perdu son procès relatifs aux propos tenus.

Ainsi, Madame Julie GUILLORIT, Messieurs Gilles HASSINE, Michaël OBADIA, Benjamin VALENSI et Richard DOUIEB ont pu valablement les écrire sans que cela constitue une infraction.

Par ailleurs, le tribunal a pris la peine d’indiquer que le débat sur la poursuite d’un krav maga authentique est une opinion. Nous pouvons donc considérer que ceux qui revendiquent cette façon d’enseigner et de pratiquer notre art martial ont le droit de le faire et de l’exprimer."

 

Consultez le compte rendu integral dans le document PDF ci dessous.